fidélité

fidélité

fidélité [ fidelite ] n. f.
• fin XIIIe; lat. fidelitas; a remplacé féalté, feauté, de féal
1Qualité d'une personne fidèle (à qqn). dévouement, loyalisme. Fidélité à, envers qqn. Jurer fidélité. Serment de fidélité. 2. allégeance.
2Constance dans les affections, les sentiments. attachement, constance. La fidélité d'un ami, d'un compagnon. Éprouver la fidélité de qqn. Fidélité du chien.
Le fait d'être fidèle en amour. Fidélité conjugale. Les époux se doivent fidélité. Les femmes fidèles « ne pensent qu'à leur fidélité et jamais à leurs maris » (Giraudoux).
3Fidélité à (qqch.) :le fait de ne pas manquer à, de ne pas trahir. Fidélité à un serment, à une promesse. Fidélité à une habitude, à ses convictions. attachement. Comm. Fidélité à un produit.
4Conformité à la vérité. exactitude, iconicité, véracité. Fidélité d'un traducteur; d'une traduction, d'une copie, d'une photo, d'une reproduction. correction. Fidélité d'un récit. objectivité, vérité.
5Métrol. Qualité de ce qui est fidèle (6o). Fidélité d'un instrument de mesure. fiabilité.
Cour. Restitution sans altération du son ou de l'image dans un appareil de radio, de télévision, une chaîne stéréo (surtout dans l'expr. haute-fidélité). Adj. Une chaîne haute-fidélité. hi-fi.
⊗ CONTR. Déloyauté, trahison; inconstance , infidélité. Mensonge. Erreur, inexactitude.

fidélité nom féminin (latin fidelitas, -atis, de fides, foi) Qualité de quelqu'un qui est fidèle, dévoué, attaché à quelque chose, à quelqu'un : Fidélité à un principe. Qualité de quelqu'un qui est constant dans ses sentiments, ses affections, ses habitudes : Fidélité d'un ami. Fidélité d'une cliente. Qualité de ce qui est conforme à l'exactitude, à la vérité, de quelqu'un qui s'y conforme : Fidélité d'un récit. Qualité de quelqu'un qui ne manque pas à une promesse, qui ne trahit pas un serment : Fidélité à la parole donnée. Fait, pour un conjoint, un partenaire amoureux, d'être fidèle à l'autre, et, en particulier, de ne pas commettre d'adultère : Fidélité conjugale. Qualité de quelque chose qui n'est pas altéré au cours du temps : Fidélité de la mémoire. Qualité d'un instrument de mesure qui, pour une même grandeur mesurée plusieurs fois, donne une même indication. Concordance entre l'espace sonore perçu par un auditeur à l'écoute d'un haut-parleur placé à l'extrémité d'une chaîne électroacoustique et celui que l'on se propose de recréer au moyen de la prise de son. ● fidélité (citations) nom féminin (latin fidelitas, -atis, de fides, foi) Jean Anouilh Bordeaux 1910-Lausanne 1987 On est fidèle à soi-même, et c'est tout. L'Invitation au château, V, Frédéric La Table Ronde Honoré de Balzac Tours 1799-Paris 1850 Les hommes ne veulent jamais distinguer entre la constance et la fidélité. Autre étude de femme Bernard Le Bovier de Fontenelle Rouen 1657-Paris 1757 Ce n'est pas l'intention de l'amour que les attachements durent si longtemps. Lettres galantes du chevalier d'Her… Jean Giraudoux Bellac 1882-Paris 1944 Les femmes fidèles sont toutes les mêmes, elles ne pensent qu'à leur fidélité et jamais à leurs maris. Amphitryon 38, III, 1, Sosie Grasset Sacha Guitry Saint-Pétersbourg 1885-Paris 1957 On n'est jamais trompé par celles qu'on voudrait. N'écoutez pas Mesdames Librairie académique Perrin Sacha Guitry Saint-Pétersbourg 1885-Paris 1957 Ce qui fait rester les femmes, c'est la peur qu'on soit tout de suite consolé de leur départ. Le Nouveau Testament Solar Sacha Guitry Saint-Pétersbourg 1885-Paris 1957 Être fidèle, c'est, bien souvent, enchaîner l'autre. Une folie Solar François, duc de La Rochefoucauld Paris 1613-Paris 1680 La violence qu'on se fait pour demeurer fidèle à ce qu'on aime ne vaut guère mieux qu'une infidélité. Maximes Antoine Louis Le Brun 1680-1753 Un soupçon d'infidélité Fait quelquefois une infidèle. Épigrammes, madrigaux et chansons Robert Mallet 1915 L'indifférence qu'on porte à l'autre est sans doute la pire des raisons de lui être fidèle. Apostilles Gallimard Gabriel Marcel Paris 1889-Paris 1973 La fidélité ne s'affirme vraiment que là où elle défie l'absence. Du refus à l'invocation Gallimard Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux Paris 1688-Paris 1763 Quand une femme est fidèle, on l'admire ; mais il y a des femmes modestes qui n'ont pas la vanité de vouloir être admirées. Arlequin poli par l'amour, 1 François Mauriac Bordeaux 1885-Paris 1970 Académie française, 1933 Dans le doute, il faut choisir d'être fidèle. Bloc-notes, III Flammarion Jean Racine La Ferté-Milon 1639-Paris 1699 Je t'aimais inconstant, qu'aurais-je fait fidèle ? Andromaque, IV, 5, Hermione Armand Salacrou Rouen 1899-Le Havre 1989 Si vous voulez un conseil, je vous recommanderais plutôt les vices. Ils sont plus fidèles que les amis. Sens interdit Gallimard Virgile, en latin Publius Vergilius Maro Andes, aujourd'hui Pietole, près de Mantoue, 70 avant J.-C.-Brindes 19 avant J.-C. Le fidèle Achate. Fidus Achates. L'Énéide, VI, 158 Bible Qui est fidèle pour très peu de chose est fidèle aussi pour beaucoup, et qui est malhonnête pour très peu est malhonnête aussi pour beaucoup. Évangile selon saint Luc, XVI, 10 fidélité (expressions) nom féminin (latin fidelitas, -atis, de fides, foi) Carte de fidélité, document remis aux clients par des commerçants et qui, justifiant de leurs acquisitions antérieures, leur permet d'obtenir des remises de prix sur leurs achats. ● fidélité (synonymes) nom féminin (latin fidelitas, -atis, de fides, foi) Qualité de quelqu'un qui est fidèle, dévoué, attaché à quelque chose...
Synonymes :
Contraires :
- déloyauté
- félonie
- traîtrise
Qualité de quelqu'un qui est constant dans ses sentiments, ses...
Synonymes :
Contraires :
- infidélité
Qualité de ce qui est conforme à l'exactitude, à la...
Synonymes :
- véracité
- vérité
Contraires :
Qualité de quelqu'un qui ne manque pas à une promesse...
Contraires :
- versatilité
Fait, pour un conjoint, un partenaire amoureux, d'être fidèle à...
Contraires :
- adultère
- légèreté
Concordance entre l'espace sonore perçu par un auditeur à l'écoute...
Synonymes :
- musicalité

fidélité
n. f.
d1./d Qualité d'une personne fidèle à ses engagements. Douter de la fidélité de qqn.
d2./d Attachement constant (à qqn, qqch). Fidélité d'un ami. Fidélité conjugale.
Fidélité à ses idées.
d3./d Respect de la vérité. Fidélité d'un narrateur.
Par ext. Fidélité d'un récit.
d4./d PHYS Qualité d'un appareil de mesure fidèle.
|| ELECTROACOUST Haute fidélité (abrév.: hi-fi): dénomination d'un matériel qui restitue très fidèlement les sons.
(En appos.) Chaîne haute fidélité.

⇒FIDÉLITÉ, subst. fém.
A.— 1. Souci de la foi donnée, respect des engagements pris. Fidélité à toute épreuve; homme de fidélité; serment de fidélité. Synon. loyauté. En 1792, la fidélité au serment passait encore pour un devoir (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 395). Un de mes actes, qui fut vraiment héroïque comme obéissance, comme fidélité à une parole donnée (LOTI, Rom. enf., 1890, p. 172). Aujourd'hui, tout a disparu; sûreté des promesses, fidélité, foi jurée (ROLLAND, Beethoven, t. 2, 1937, p. 596) :
1. Il me semble, par exemple, que j'aurais volontiers servi un vrai maître — un prince, un roi. On peut mettre ses deux mains jointes entre les mains d'un autre homme et lui jurer la fidélité du vassal, mais l'idée ne viendrait à personne de procéder à cette cérémonie aux pieds d'un millionnaire ...
BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1086.
En partic.
a) RELIG. Attachement à une foi religieuse. Fidélité à sa foi, fidélité à l'Église. P. méton., rare. L'Église est penchée sur la France (...). Or voici que grandit ce peuple et qu'il apparaît entre tous les peuples de la fidélité (PSICHARI, Voy. Centur., 1914, p. 101).
b) Qualité d'une personne au service d'une autre, qui s'acquitte de ses fonctions avec dévouement et zèle. La fidélité et le dévouement que les salariés de toutes sortes doivent à ceux qui les emploient (DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p. 11). Il était sûr de la fidélité de la femme de chambre (...) c'était une fort honnête et fort dévouée domestique (G. LEROUX, Myst. ch. jaune, 1907, p. 44) :
2. Son valet de chambre parut. C'était un homme de près de soixante ans, de race anglo-indienne, qui avait deux fois sauvé la vie à son maître (...). Le docteur croyait à la fidélité de son valet comme il croyait à la lumière du jour ou à une loi mathématique.
PONSON DU TERR., Rocambole, t. 5, 1859, p. 380.
c) Respect de la foi conjugale; p. ext. respect de l'engagement pris envers la personne aimée, de lui être exclusivement attaché. Fidélité conjugale. 212. Les époux se doivent mutuellement fidélité, secours, assistance (Code civil, 1804, p. 40). Toute illusion était morte, il ne croyait plus à la fidélité jurée. Le lendemain, Nana le tromperait de nouveau (ZOLA, Nana, 1880, p. 1432). Je l'épouserai à la face de Dieu en trois personnes, et je lui jurerai fidélité et nous nous mettrons l'alliance au doigt (CLAUDEL, Otage, 1911, II, 2, p. 270).
P. méton., gén. au plur. Manifestation de cet attachement exclusif. Peut-être est-elle [la certitude] le secret des longues fidélités? (BALZAC, Illus. perdues, 1843, p. 353). Je haïssais (...) les affections continues, et les fidélités amoureuses, et les attachements aux idées (GIDE, Nourr. terr., 1897, p. 184).
2. P. ext.
a) [À propos d'une pers.] Constance dans la vie sentimentale et affective; p. méton. qualité d'un sentiment que le temps n'altère pas. Les théâtres de Paris distribuent (...) des tableaux où il n'y a ni respect de la parole, ni fidélité à l'amitié (BARRÈS, Cahiers, t. 9, 1911, p. 72). Nous aimions sir William pour son esprit et la fidélité de ses affections. Somme toute, c'était un ami sans égal (BLANCHE, Modèles, 1928, p. 223). Il y a tout de même aussi quelqu'un chaque jour qui pense à lui avec une inviolable fidélité, avec une affection profonde, avec une infinie reconnaissance, comme à un frère aîné et comme à un maître supérieur (CLAUDEL, Poète regarde Croix, 1938, p. 282).
P. anal. [Le compl. désigne un animal] Attachement d'un animal à son maître. Mon chien me suivit. Je m'enfonçai à grands pas dans les sombres gorges des montagnes en maudissant l'importune fidélité du pauvre animal (LAMART., Confid., 1849, p. 133). La fidélité des bêtes, leur intelligence, leur dévouement (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Hist. chien, 1881, p. 764).
b) [Gén. suivi d'un compl. prép. à, pour] Qualité d'une personne qui est constante dans ses choix, ses goûts, ses intérêts.
) [Le compl. prép. désigne un inanimé abstr. indiquant le plus souvent une ligne de conduite] Fidélité à un idéal. Ma fidélité à la notion de vérité individuelle (DU BOS, Journal, 1924, p. 30). Je ne m'abaisse devant personne, je garde fidélité à mes idées (MAURIAC, Nœud vip., 1932, p. 61).
Locutions
Fidélité à soi-même. Caractère d'une personne qui ne varie pas dans ses opinions, son comportement, qui suit sans s'en écarter un certain idéal. L'homme [Béranger] (...) le plus soutenu dans sa fidélité à lui-même (GONCOURT, Journal, 1857, p. 385). Si même (...) il a voulu vivre dans la retraite, ce n'est encore que par fidélité à lui-même (GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1952, p. 85).
Fidélité à + inf. (vx). Assiduité à (faire quelque chose). Dieu bénit visiblement, madame, votre fidélité à répondre à ses aspirations (LAMENNAIS, Lettres Cottu, 1818, p. 6). Sa fidélité à m'écrire de loin, son entêtement à travailler (COLETTE, Fanal, 1949, p. 183).
) [Le compl. désigne un art, une discipline; une personnalité de cette discipline] Fidélité à un auteur. Gringoire fut touché au fond du cœur de la fidélité de son unique spectateur (HUGO, N.-D. Paris, 1832, p. 64).
) Domaine comm. Fait d'avoir des habitudes dans un magasin, p. ext. chez un praticien. Cette distance du chemin de fer est excellente pour la fidélité de la clientèle (ROMAINS, Knock, 1923, I, p. 2).
) [Le compl. désigne un inanimé concr.] Attachement à quelque chose. Fidélité trop constante à son fauteuil de maroquin (SOULIÉ, Mém. diable, t. 2, 1837, p. 64).
B.— Au fig.
1. Qualité de ce qui est conforme à la réalité, à un modèle, à un original, etc.
a) [À propos gén. d'une pers. ayant une activité intellectuelle, artistique, etc.] M. Renan, lui, essaie de l'écouter et de la noter [une parole] avec une fidélité scrupuleuse (BOURGET, Essais psychol., 1883, p. 39). J'étais toujours étonnée de la fidélité avec laquelle il me rappelait des paroles que j'avais complètement oubliées (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 162) :
3. Sur un socle se tenait debout une Madeleine, vêtue de ses cheveux, effrayante de maigreur et de vieillesse, quelque mendiante (...) qu'avait copiée dans l'argile, avec une fidélité horrible et touchante, un précurseur inconnu de Donatello.
FRANCE, Lys rouge, 1894, p. 114.
b) [À propos d'un moyen d'expression, de son résultat] Sa traduction du « Misanthrope » est admirable de fidélité (CONSTANT, Journaux, 1804, p. 70). Il est d'usage de mettre en doute la fidélité des descriptions de Chateaubriand (GREEN, Journal, 1934, p. 190) :
4. J'eus le temps, avant le départ, de faire lire à Madame de Couaën un ouvrage nouveau qui m'avait à fond remué par le rapport frappant des situations et des souffrances avec les nôtres : l'histoire de Gustave de Linar et de Valérie. Plus les choses écrites retracent avec fidélité un fait réel, un cas individuel de la vie, et plus elles ont chance par là même de ressembler à mille autres faits presque pareils, que recèlent les humaines existences.
SAINTE-BEUVE, Volupté, t. 2, 1834, p. 123.
2. P. ext. Qualité de ce qui se caractérise par sa sûreté, sa fiabilité.
a) Domaine de l'activité intellectuelle. Il ne faut pas trop compter sur la fidélité de sa mémoire (Ac. 1835-1932). On dira peut-être, dit Reid, que l'expérience que nous avons de la fidélité de la mémoire est un motif de nous confier à son témoignage (COUSIN, Philos. écoss., 1857, p. 344).
b) Domaine techn. Qualité d'un appareil, d'une machine dont le fonctionnement est sûr. Suivant que ces instruments [une boussole, un baromètre, une plaque photographique] enregistrent avec plus ou moins de finesse et de fidélité les actions extérieures en vue desquelles ils sont disposés (CLAUDEL, Art poét., 1907, p. 174).
TECHN. AUDIO-VISUELLES. Qualité d'un appareil, d'une technique qui reproduit sans les déformer les sons ou les images enregistrés. La transmission avec une fidélité absolue de tous les sons musicaux (Annuaire radio, 1933, p. 26). La caméra est devenue l'appareil de choix pour reproduire avec une parfaite fidélité les phénomènes de foule (Hist. de la sc., 1957, p. 1543). L'apparition du magnétophone a bouleversé les méthodes de l'enregistrement (...). Il offre une parfaite fidélité de reproduction (SAMUEL, Art mus. contemp., 1962, p. 632).
Haute fidélité. Technique, particulièrement perfectionnée, de reproduction exacte des sons. La haute fidélité du disque et de la radiodiffusion (LAMBERTIE, Industr. pierre et marbre, 1962, p. 118) :
5. Les industries électroniques de reproduction et d'enregistrement (...) organisent, chaque année, un festival du son au Palais d'Orsay où sont exposées les principales marques d'appareils enregistreurs et reproducteurs du monde entier (100 en 1962) et elles font apprécier à un public très passionné les techniques les plus raffinées de la haute fidélité et de la stéréophonie.
Disque Fr., 1963, p. 14.
Emploi en appos. à valeur adj. Une chaîne haute fidélité impeccable (SAMUEL, Art mus. contemp., 1962 p. 633).
REM. Hi-fi, abrév. de la loc. anglo-américaine High fidelity. Le degré d'innovation ou de sophistication d'un matériel hi-fi constitue aussi un piège. (...). On pourrait en conclure que, au royaume de la haute fidélité, les illusionnistes sont rois (Monde, 10 mars 1979, p. 28); également ds ROB. Suppl. 1970, Lar. Lang. fr., Logos).
Prononc. et Orth. :[fidelite]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. En parlant de pers. a) [1155 feelted « qualité de celui qui est fidèle, attaché à ses devoirs, à ses engagements » en partic. ici « qualité qui fait qu'on garde la foi promise » (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 3555)]; début XIVe s. jurer ... fidélité (A. DE MONT-CASSIN, Hist. des Normands, éd. V. de Bartholomeis, livre II, § 35, p. 111); 1670 « constance dans les affections, les sentiments » (RACINE, Berenice, I, 5, 285); av. 1691 « qualité d'un serviteur fidèle » (Mme de Maintenon ds Lar. Lang. fr.); b) av. 1650 « exactitude, vérité, sincérité » (DESC., Rep. aux Cinquièmes object. ds LITTRÉ); 2. en parlant d'un inanimé 1690 « qualité de ce qui est conforme à la réalité, à l'exactitude » (FUR.). Du lat. class. fidelitas « fidélité, constance »; l'a. fr. connaît des formes pop. feelted (supra), feeulte, feute (v. GDF.). Fréq. abs. littér. :1 619. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 2 925, b) 1 182; XXe s. : a) 1 505, b) 2 850. Bbg. QUEM. DDL t. 12. — WEIJERS (O.). Some notes on fides. Arch. Lat. Med. Aev. 1977, t. 40, pp. 77-102.

fidélité [fidelite] n. f.
ÉTYM. XIIIe; a remplacé féeuté, féauté, dér. de féal; lat. fidelitas, de fidelis. → Fidèle.
1 a Qualité d'une personne fidèle (à qqn). Dévouement, loyalisme. || La fidélité d'un sujet à son roi, d'un vassal à son seigneur. || Fidélité envers quelqu'un. || Jurer fidélité, serment de fidélité. Allégeance. || Fidélité absolue, irréprochable, inflexible. || Garder fidélité (→ Appuyer, cit. 41). || Preuve, gage de fidélité (→ Apporter, cit. 32).La fidélité d'un domestique, d'un serviteur.
1 (…) cette fidélité (de Fouché), contrairement à cent autres, ne sera jamais ni aveugle, ni servile (…)
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, Avènement de l'Empire, X, p. 146.
(1691). Vx. Honnêteté, probité. || La fidélité d'un caissier.
b (Av. 1678). Constance dans les affections, les sentiments. Attachement; fidèle (1., rem.); → Perfidie (cit. 5). || La fidélité d'un ami, d'un compagnon. || Éprouver la fidélité de quelqu'un.Spécialt. Le fait d'être fidèle en amour. || Fidélité d'un amant, d'une maîtresse (→ Dégager, cit. 13).Fidélité conjugale : obligation réciproque incombant à chaque époux de ne pas commettre l'adultère. || Les époux se doivent fidélité (→ Assistance, cit. 11).La tourterelle, symbole de fidélité (→ aussi Cigogne, cit. 2).
2 (…) le devoir d'une éternelle fidélité ne sert qu'à faire des adultères (…)
Rousseau, De l'inégalité parmi les hommes, 1.
3 L'amour, qui vit dans les orages et croît souvent au sein des perfidies, ne résiste pas toujours au calme de la fidélité.
Rivarol, Fragments et Pensées philosophiques, Œ., p. 308.
4 La fidélité d'Augustine déplut même à cet infidèle mari, qui semblait l'engager à commettre des fautes en taxant sa vertu d'insensibilité.
Balzac, la Maison du chat-qui-pelote, Pl., t. I, p. 55.
5 La fidélité des femmes dans le mariage lorsqu'il n'y a pas d'amour, est probablement une chose contre nature.
Stendhal, De l'amour, LVI bis.
6 (…) les femmes fidèles sont toutes les mêmes, elles ne pensent qu'à leur fidélité et jamais à leurs maris.
Giraudoux, Amphitryon 38, III, 1.
7 Je crois à la fidélité des femmes. À celle des hommes, pas une minute. Probablement que ce n'est pas leur faute. Leur constitution. Ils ne sont pas très bien arrangés pour ça (…) comme nous pour d'autres choses d'ailleurs.
Aragon, les Beaux Quartiers, p. 431.
Attachement (d'un animal domestique) à son maître. || La fidélité d'un chien (cit. 2).
2 (1872) || Fidélité à qqch., envers qqn, qqch. : le fait de ne pas manquer à…, de ne pas trahir (qqch.). || Fidélité à un serment, à une promesse. Foi (jurée); → Devoir, cit. 12. || Fidélité à tenir ses promesses. || Fidélité à la parole donnée, au devoir, à un secret, à une convention, à un traité.Fidélité à une habitude, à une tradition, à un métier, à un mode de vie; à un système, une opinion. Attachement.
8 L'homme ne peut jamais être assez sûr de sa pensée pour jurer fidélité à tel ou tel système qu'il regarde maintenant comme le vrai.
Renan, Souvenirs d'enfance…, Appendice.
Fidélité envers soi-même, à soi-même, à ses décisions, à ses principes. Constance, persévérance.
9 (…) j'aimais la contrainte de cette méthode et m'astreignais à une grande fidélité envers moi-même, à être tel que j'avais résolu.
Gide, Journal, 3 janvier 1907.
Spécialt. || La fidélité à une religion (→ Armature, cit. 7). || La fidélité du chrétien. Fidèle (3.).
3 (1641). Conformité à la vérité. Exactitude, véracité. || La fidélité d'un traducteur, d'un copiste. || Copier (cit. 7), dessiner (cit. 3) un modèle avec fidélité. || Noter, raconter, exposer quelque chose avec une fidélité scrupuleuse.(1690). || Fidélité d'une traduction, d'une reproduction. Correction. || Fidélité d'un récit. Vérité.
10 Telles ont été les erreurs et les fautes de ma jeunesse. J'en ai narré l'histoire avec une fidélité dont mon cœur est content.
Rousseau, les Confessions, VI.
11 (…) ce merveilleux petit chef-d'œuvre, l'Assassinat du duc de Guise, tableau d'histoire d'une étonnante fidélité, épreuve photographique de toute une époque (…)
Th. Gautier, Portraits contemporains, p. 292.
Fidélité de la mémoire, d'un souvenir.
12 La couleur des gants qui moulaient les mains du gentilhomme, tout, jusqu'au bruit des pas sur les dalles, tout se représente à mon souvenir avec tant de fidélité que, dans soixante ans, je reverrai les moindres choses de cette fête, telles que la couleur particulière de l'air, le reflet du soleil qui miroitait sur un pilier (…)
Balzac, Modeste Mignon, Pl., t. I, p. 470.
4 (Déb. XXe). Techn, sc. Qualité de ce qui est fidèle (5.). || La fidélité d'un instrument de mesure, d'une balance. || Fidélité d'un test, d'un système de reproduction.
(1934, haute fidélité, in D. D. L.). Spécialt, cour. Restitution sans altération du son ou de l'image par un appareil de radio, de télévision, un pick-up (surtout dans l'expr. Haute fidélité, calque de l'angl. high fidelity).Adj. || Une chaîne haute fidélité.REM. On emploie aussi l'américanisme hi-fi. Hi-fi.
13 1. Microphones. — Seuls les microphones utilisant le principe électrodynamique ou électrostatique sont utilisés actuellement en raison de leurs hautes qualités de fidélité, la fidélité étant l'aptitude à fournir un courant ou une tension électriques, indépendants de la fréquence et n'introduisant pas de distorsion, c'est-à-dire de modification à la forme de l'oscillation acoustique.
Pierre Gilotaux, l'Industrie du disque, p. 29.
14 Je veux vous faire entendre ma nouvelle installation haute fidélité.
S. de Beauvoir, les Belles Images, p. 13.
15 Le dialogue du déjeuner dominical (…) reste gravé dans ma mémoire, et il me suffit d'évoquer Saumur pour que retentisse la voix de mes oncles, de mes tantes, comme issues d'un 33 tours haute fidélité.
Pierre Daninos, le Jacassin, p. 22.
Sc. (dans d'autres domaines que la reproduction sonore) :
16 Il faut donc admettre que la séquence « au hasard » de chaque protéine est en fait reproduite, des milliers ou millions de fois, dans chaque organisme, chaque cellule, à chaque génération, par un mécanisme de haute fidélité qui assure l'invariance des structures.
Jacques Monod, le Hasard et la Nécessité, p. 128.
5 Sc. Le fait de continuer à avoir (tel caractère). || La fidélité d'une espèce animale, végétale, à un caractère donné.
CONTR. Déloyauté, félonie, trahison; forfaiture, malhonnêteté, prévarication; inconstance, infidélité, légèreté. — Mensonge, parjure. — Erreur, incorrection, inexactitude.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fidelité — Fidelité. s. f. Loyauté, foy. Fidelité inviolable. fidelité esprouvée. garder fidelité à son Prince. corrompre la fidelité de quelqu un. prester serment de fidelité. une femme doit fidelité à son mari. Il sign. aussi, Verité, Exactitude,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • fidelité — Fidelité, Fidelitas. Estimer beaucoup de la fidelité d aucun, Ponere multum in fide alicuius. Estimer la fidelité d une personne, selon qu il est riche ou povre, Fidem ex fortuna ponderare. Quand vous entendrez de quelle fidelité et conscience… …   Thresor de la langue françoyse

  • Fidelité — (Ordre de la F.), s. Orden von der Treue …   Pierer's Universal-Lexikon

  • FIDÉLITÉ — s. f. Attachement à ses devoirs, régularité à remplir ses engagements ; ou Constance dans ses affections. Fidélité inviolable. Fidélité éprouvée. Fidélité à toute épreuve. Garder fidélité à son prince. Prêter serment de fidélité. La fidélité d un …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • fidélité — (fi dé li té) s. f. 1°   Qualité de celui qui est fidèle, attaché à ses devoirs, à ses engagements. La fidélité à ses serments. •   Quand on veut soutenir ceux que le sort accable, à force d être juste on est souvent coupable, Et la fidélité qu… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • FIDÉLITÉ — n. f. Attachement à ses devoirs, à ses affections, régularité à remplir ses engagements. Fidélité à toute épreuve. Prêter serment de fidélité. Douter de la fidélité de quelqu’un. Fidélité à tenir ses promesses. Vous lui devez fidélité. La… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Fidélité — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. La fidélité est un attachement a ses devoirs et ses affections, régularité à remplir ses engagements. La fidélité conjugale est une composante de l union… …   Wikipédia en Français

  • Fidélité —          CROMWELL (Oliver)     Bio express : Homme politique anglais (1599 1658)     «L État, lorsqu il choisit les hommes qui le serviront, ne tient aucun compte de leurs opinions. S ils veulent bien lui être fidèles et le servir, cela suffit.»… …   Dictionnaire des citations politiques

  • fidélité — tikslumas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. accuracy; precision vok. Genauigkeit, f; Präzision, f rus. точность, f pranc. exactitude, f; fidélité, f; précision, f …   Automatikos terminų žodynas

  • fidélité — tikrumas statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Požymio parametro klasifikavimo, skaičiavimo arba matavimo rezultato teorinės vertės, nustatytos pagal nurodytą metodą tikslinant su pamatine verte (kuri atsižvelgiant į… …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”